Rejoignez le CREGG sur Facebook

Connexion

Espace membre

CREGG - Club de Réflexion des Cabinets et Groupes d’Hépato-Gastroentérologie

Club de Réflexion
des Cabinets et Groupes
d’Hépato-Gastroentérologie

Lettre mensuelle n°36 - Juillet 2013 | Commission Motricité et nutrition du CREGG

Vianna COSTIL, dernière modification le 22/09/16 Imprimer

Commission Motricité et nutrition du CREGG

Chers amis,

L’obésité est une maladie où les gastroentérologues sont de plus en plus impliqués.

Deux congrès ont eu lieu au mois de juin.

Le congrès de LYON

noninva-congres-lyon

 

Ce congrès de LYON sur les techniques mini-invasives de prise en charge de l’obésité a fait le point sur les divers procédés endoscopiques.

Les ballons gastriques

L’équipe de Robert BENAMOUZIG (Hôpital Avicenne) a mis en évidence par une étude prospective que la perte de poids induite par le ballon persiste dans 25 % des cas à 2 ans. Il existe une baisse des apports caloriques de 2700 à 1900 calories et des modifications des hormones impliquées dans la satiété (Ghrelin, Leptin, CCK, PP, GLP1 and Adinopectin).

Elisabeth Mathus Viegen (Pays bas) a réalisé une étude prospective randomisée sur le rôle du ballon sur les hormones impliquées dans la satiété. La diminution de la sécrétion de CCK et de PP après la mise en place du ballon semble être la conséquence du ralentissement de la vidange gastrique. L’amélioration du métabolisme glucidique explique la baisse de sécrétion du PP. La satiété et la perte de poids n’étaient pas influencées par ces modifications hormonales. Le taux de ghréline n’était pas modifié par le ballon gastrique et n’augmentait pas malgré la perte significative de poids et la négativité de la balance énergétique.

Le ballon implantable Spatz (Dr Jeeffrey) pendant un an et réajustable ainsi que le ballon ingérable (OBALON) ont été présentés. Les résultats d’une étude préliminaire montrent une perte de poids de 25 kg et une PEP de 50 % à un an.

Parmi les nombreuses communications sur les multiples procédés endoscopiques de prise en charge de l’obésité :

L’Endobarrier est une technique qui réalise un by pass duodéno-jéjunal endoscopique semble efficace sur les comorbidités liées à l’obésité (Jan GREVE, Pays Bas, François Pattou). Elle va faire l’objet d’un STIC.

  • La Pose Procedure réduit la capacité du fundus de l’estomac par la mise en place d’ancre réalisant des plicatures gastriques. Une étude (Roman TURRO ARAU, Espagne) sur un petit nombre de patients ayant un IMC moyen de 36 a mis en évidence une PEP > 50 % à 6 mois et de 60 % à un an.
  • L’ablation endoscopique d’anneau gastrique migré par la technique du LAP-BAND (Thierry Manos et Vianna Costil) est élégante et efficace lorsque la migration est suffisante.

La discussion a eu pour objet le conflit entre l’émergence de nouvelles techniques coûteuses, développées par des start-up et l’éthique médicale. Ces compagnies n’ont pas toujours les moyens financiers de développer des essais prospectifs, randomisés avant d’avoir les retombées financières de leur procédés et se contentent du marquage CE pour commercialiser leurs produits.

Le Postgraduate course d’EAGEN

eagen

 

Le Postgraduate course d’EAGEN (European Association For Gastroenterology, Endoscopy and Nutrition) (www.eagen.org) a réuni des experts européens à Nantes (20-22 Juin 2013) sur les causes et conséquences de l’obésité sur le tube digestif.

Divers Take Home Messages

La nutrition du fœtus et du nouveau-né semble jouer un rôle dans le risque de survenue de l’obésité.

LE BMI semble insuffisant pour déterminer le risque lié à l’obésité, en particulier le syndrome métabolique. Le tour de taille et de hanche et d’autres marqueurs doivent être utilisés pour suivre les patients obèses.

La prévalence du reflux (objectivé par une oesophagite) est augmentée chez les patients en surcharge pondérale et obèses, mais aussi en cas de syndrome métabolique. Elle semble augmenter après la réalisation d’une sleeve gastrectomie. La perte de poids améliore le reflux.

Les études épidémiologiques ont mis en évidence une augmentation du risque de cancer en particulier du cardia et du colon chez les patients obèses qui serait lié à une inflammation chronique, une hyperinsulinémie et une augmentation de la production d’oestrogènes.

L’éradication d’Hélicobacter pylori est recommandée en particulier chez les patients candidats au gastric Bypass.

 

A bientôt pour la prochaine journée de la Commission de nutrition qui aura lieu le Samedi 7 décembre lors du Forum scientifique du CREGG à Paris (6-7 décembre 2013) !

consulter programme

Dr Vianna Costil
Président de la commission Motricité et nutrition